Mon jardin en ville #2 Le potager

Pour cette trépidante série sur mon jardin en ville (lire l’épisode #1), voici aujourd’hui mon potager ! Âmes sensibles, et jardiniers fébriles s’abstenir… fort risque de jalousie à mon égard (je n’ai visiblement pas la modestie potagère)… à ce niveau là, on ne peut plus dire que ça pousse bien, c’est du potager professionnel !!! Les pieds de tomates ne vont pas tarder à arriver chez mes voisins du dessus, j’espère qu’ils aiment ça.

J’ai utilisé un carré potager Bacsac, de 60 x 60cm qui s’intègre parfaitement sur le côté du balcon. Le modèle est vraiment très qualitatif, on retrouve la paroi technique qui préserve l’équilibre entre l’air, la terre et l’eau comme sur les autres contenants de la marque, mais également des renforts pour un bon maintien (il y a quand même 140l de terre dedans), et des sangles pour séparer les cultures.
En plus d’être super beau, ce potager fait la joie des enfants, chaque jour apporte sa petite surprise : des fraises à cueillir, des gourmands de tomates à enlever, et la magie de voir la fleur se transformer en fruit.

potager-plantationvue-potagerfleursPotager-avant-apres-juinDSC_9338tomatesvue-salle-a-mangersoin-potagernavets-1

Carré Potager – Bacsquare Bacsac couleur Saint-Jacques Stone.
Myrtilles, Tomates, Navets, Fraises mara des bois, Feuille de chêne, Citron vert


Pour ne rater aucun article, inscrivez-vous à ma newsletter !

vanessa | pouzet

Bonjour, je suis Vanessa (vous vous en doutez...ok) ! Dans la vie, je suis styliste, photographe, peintre, décoratrice... je vis à Paris entre Saint-Germain-des-prés et Montparnasse avec mes deux enfants et mes deux chats. Si vous voulez plus de détails croustillants sur ma vie passionnante :-D, c'est ICI. Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux, à bientôt

15 Comments

  1. Ce jardin est magnifique un grand bravo comme quoi même en ville ça existe le dépaysement!!!quel charme, ça fait rêver!…

  2. Je n’en reviens pas de la taille des pieds de tomate! Moi je suis dans le sud, mes pieds sont en pleine terre et à mon grand regret largement moins beaux! Je vais pas montrer à mon mari il va être dégouté!

  3. Il suffit de peu d’espace pour créer un joli potager de citadins.
    J’adore profiter de l’odeur des feuilles de tomates, rien que pour ça, il m’en faut un plant chaque année.

  4. C’est top ! Ben oui, ça marche, je suis jalouse, mais surtout que ça pousse aussi bien chez toi ! 😉 Super alternative, ce bac en tissu ! Régale-toi bien avec ces jolies cueillettes !

  5. C’est génial ces bacsac! Connaissais pas du tout…
    Bon ici il pleut, du coup, on ne se bat pas pour l’espace… On a la chance d’avoir un jardin… (Moi non plus , suis pas une grande modeste jardinière ;-)) Deux super bouquins pour des potagers de tueur: « Les cultures associées » de Nature et Progrès et « Manuel de la culture sur butte » de Richard Wallner. Cette histoire de butte en permaculture est super intéressante et peut te faire gagner un peu d’espace de culture sur ton balcon si tu la transposes à ta configuration. Et si tu as une soirée de libre, je te conseille aussi le documentaire sur le jardin des fraternités ouvrières à Mouscron ( sur youtube). Incroyable! Si tu fais un tour en Belgique, ils sont en jardin ouvert fin août et ça vaut la peine. Bon jardinage 😉

  6. Ah le bonheur d’avoir un potager! Et puis y a pas à dire les fraises que l’on fait pousser sois-même sont toujours les meilleurs du monde. Pour ma part j’ai la chance d’avoir un petit bout de terrain et je ne m’en passerais pour rien au monde. Mais chapeau, je ne pensais pas qu’on pouvait faire de si jolies choses sur un balcon.

  7. Ouah ! je suis impressionnée aussi !! Moi qui suis également parisienne avec un balcon typiquement parisien ( on n’y met pas les pieds vu l’étroitesse…) ça me donne vraiment très envie de faire pareil….Après il faut avoir la main verte et une bonne orientation du soleil. J’aurai un petit stress tout de même sur le côté pollution ambiante au moment de déguster tout ça…

    • Merci ! Je suis complètement à l’aise avec la pollution, il faut dire que j’ai grandi à la campagne et derrière notre jardin les champs étaient inondés de substances étranges… en y pensant, je me demande si ma masse capillaire ultra-développée ne vient pas de là !
      Si ton balcon n’est pas très ensoleillé, tu peux mettre des légumes feuilles (salades, poireaux…), des pois et même des légumes racines, des framboises, des fraisiers des bois…
      Maintenant, j’ai compris comment réussir mes plantations : choisir une plante adaptée à son exposition et avoir un contenant de qualité sinon les racines sèchent ou pourrissent (suivant l’humeur de la météo). Si la plante reçoit la lumière, l’ombre, le soleil dont elle a besoin et si ses racines sont en bonne santé, elle va se développer correctement. (Je peux me permettre de donner des conseils depuis que je suis jardinière-tomatière)
      Bonne journée, Vanessa.

  8. Si ça ne venait pas de toi je penserais »truquage » . Incroyable ce que tu fais pousser sur un balcon parisien. Pas un potager de Sauve n’est aussi vert que le tien et les navets!!! si tu voyais les miens …

  9. ah ben oui pour le coup envieuse (mais heureuse pour vous ^_^), envieuse car j’ai foiré mes graines cette année, je ne m’en suis pas assez occupé du coup nous n’aurons pas beaucoup de légumes dans le potager …. mais ça donne envie de s’y remettre, merci 😀

Submit a comment

CONTACTINDEXABOUTNEWSLETTER